Tai Chi Chuan et cheval en isère

Centre d'Accompagnement Homme/Cheval

 

Stage équitation adulte 

Débuter 

Communiquer 

Randonnée équestre 

Ma première randonnée 

Voyager 

Stage développement personnel mieux être et cheval 

Se connaître

Stage Couple

Séjour multiactivités été

TaïChi et cheval

Le centre équestre 

Séances équitation  

Localisation

Mon parcours

Contact

Retour Accueil

 

 

 

 

 Le samedi 9 juin

journée Tai Chi Chuan et cheval en isère 

  8 personnes au maximum

"être avec soi tout en restant relié à l'autre et au groupe"

 
1/ Le "Un" : la présence à soi :
         - La posture "verticalisée" est une des clés de voute de la pratique de ces deux disciplines. Que ce soit au Tai Chi, ou sur un cheval, si notre corps n'est pas dans cet axe, les mouvements ne sont pas en équilibre, la forme est précipitée ou indécise, les allures du cheval qui répercutent les déséquilibres du cavalier vont de même.
        - Les deux pratiques se rejoignent aussi dans le travail de la position "du cavalier". Tous les exercices du Tai Chi dans une position en écart des jambes, permettent d'assouplir adducteurs et autres muscles, pas souvent requis dans le travail de l'homme "debout"... Or là aussi l'Homme à cheval, doit pouvoir être à l'aise dans cette posture.
        - Le travail du Tai Chi et le travail équestre, nécessite une véritable conscience de tous nos mouvements, cette conscience construite par l'apprentissage, se développe dans le relâchement, clé de voute d'un travail dans la durée pour le Taï Chi, et de la bonne compréhension de nos demandes par le cheval. 
 
2/ Le "deux" : la présence à l'autre
         - La correspondance se retrouve entre le travail à deux des "tuishu" dans le Tai Chi, et la pratique de l'équitation qui est un véritable travail du couple homme/cheval. Dans ces deux pratiques, il faut savoir à tour de rôle, proposer le mouvement (Yang) et ensuite accepter la proposition de l'autre (Yin). C'est quelque part la danse de la vie à deux, et par là même un véritable apprentissage.
 
3/ Le "plusieurs" : la présence au groupe
         - Dans les deux pratiques, il est rare d'évoluer seul. Il y a d'autres élèves au Tai Chi, il y a d'autres chevaux et cavaliers que ce soit en carrière ou en ballade à cheval. Pour ce qui est du Taï Chï, lorsque la pratique se fait en correspondance dans le groupe, lorsque les mouvements sont dans la simultanéité, une énergie nouvelle peut être ressentie, une notion de calme et de paix qui remplit. Pour ce qui est des chevaux, c'est vital, de pouvoir être avec son cheval en appréhendant aussi les autres chevaux et l'extérieur, car les chevaux ont des rapports de dominance et si quand ils sont dans le pré, ils peuvent régler leur compte sans danger pour nous, ce n'est pas pareil quand nous sommes dessus. Les deux pratiques permettent de développer une présence au groupe tout en gardant notre présence aux mouvements du Taî Chi ou à notre cheval.

C'est Stéphane qui animera les exercices centrés sur la pratique du Tai Chi Chan ; Stéphane intervient depuis plus de dix ans, dans différentes structures en isère ; pour plus de renseignements : 

Tel : 06 79 26 53 63
mail : stephane.tardieu@sfr.fr
Site Internet : http://kunye.jimdo.com/

 

Tel : 04 76 36 26 15

Autrement, équitation et développement personnel

660 Route du Vicat 38940 Roybon

jeanmarie.brun@wanadoo.fr